Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

Il faut un garde du corps pour virer des banquiers en France

Au cours des 20 dernières années, j'ai occupé des postes seniors au sein de banques d'investissement pour la plupart françaises, à Londres, New York et Paris. Chaque fois que j'ai dû licencier des gens en France, j'avais un garde du corps dans la pièce – on ne sait jamais comment ça va se passer. La présence de la sécurité a au moins un mérite, celui d'empêcher les gens de sauter de l'autre côté de la table et de vous étrangler !

Licencier des gens en France est presque impossible. Il y a tellement de syndicats et de lois protégeant les droits des salariés qu'aucun d'entre eux ne s'attend vraiment à être licencié. Mais nous sommes dans le monde de la banque d'investissement - des restructurations se produisent tout le temps, les banques se développent aussi rapidement qu'elles réduisent la voilure. Les Français, du moins ceux qui sont dans l'Hexagone, ne savent pas comment affronter cela. Je dis cela, en passant, en tant que Français et fier de l'être...

Le Brexit est souvent dépeint comme un désastre potentiel pour la City de Londres et aussi une aubaine pour toute une flopée de banquiers français ou allemands qui n'attendent qu'une occasion, celle de rentrer chez eux. Mais si au final seule une poignée de Français et d'Allemands reviennent vers la mère patrie, ce sera mauvais pour le marché de l'emploi en Europe continentale.

Hormis le problème des licenciements, il y a un problème plus important encore. J'étais là dès le début, lorsque les banques françaises ont déménagé à Londres. Nous sommes progressivement passés d'un modèle consistant à embaucher principalement des traders, vendeurs et analystes à Paris vers un autre modèle consistant à puiser parmi les meilleurs talents internationaux présents à la City.

Ce qui constitue un avantage énorme. Du fait que les personnes parmi les plus talentueuses se trouvent à Londres, vous avez toutes les chances de rivaliser avec les meilleures banques internationales si vous êtes en mesure de recruter les bonnes personnes. Mais il est aussi beaucoup plus facile de se séparer d'elles lorsque ces dernières ne font pas l'affaire.

La chose que vous redoutez le plus lorsque vous avez embauché la mauvaise personne est d'avoir à naviguer dans les eaux complexes des lois sur le travail avant de pouvoir lui désigner la porte de sortie. A Londres, l'instinct de survie prévaut. Soit vous faites l'affaire soit vous êtes licencié. Et je n'ai jamais eu besoin d'un robuste gaillard mesurant 1 mètre 90 derrière moi pour annoncer ce genre de nouvelle.

Louis Brodeur, un pseudonyme, est un ancien trader d'une banque française à Londres

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available. Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

Photo by Efe Kurnaz on Unsplash

author-card-avatar
AUTEURLouis Brodeur
  • tk
    tk
    13 décembre 2017

    Sans doute que les banquiers de la City ont engrangé assez pour ne pas avoir à chercher du travail après 40 ans. Car la recherche d'emploi devient beaucoup plus compliqué surtout après un licenciement ! La protection en France est réservée aux plus âgés qui ne peuvent plus prendre le risque de partir, les jeunes eux enchainent CDD et jobs en dessous de leurs compétences.

  • Fi
    Finance
    12 décembre 2017

    Article honteux et ridicule.

  • Lo
    Louis Pasbrodeur
    10 décembre 2017

    Cet article dénigrant les lois de protection des salariés en France est indigne de publication et inconscient des possibles impacts business de la part d'un site international ayant des activités de publication d'offres d'emplois en France.
    Ce qui rassure c'est que lorsque l'on en est à publier des "fake story" de ce type c'est que l'on est aux abois et effectivement les votants pour le Brexit le sont et c'est tant mieux.
    Le pseudo "brodeur" pour un fileur de "fake story" lui va très bien.

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
Les dernières offres d'emploi
DO Recruitment Advisors
BRANCH MANAGER (M/F)
DO Recruitment Advisors
Luxembourg
DO Recruitment Advisors
BRANCH MANAGER (M/F)
DO Recruitment Advisors
Luxembourg
DO Recruitment Advisors
BRANCH MANAGER
DO Recruitment Advisors
Luxembourg
twentyAI
Senior FP&A Manager
twentyAI
Luxembourg
DO Recruitment Advisors
Compliance Officer, RC
DO Recruitment Advisors
Luxembourg

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail