La montre, signe distinctif chez les banquiers de Wall Street

eFC logo
La montre, signe distinctif chez les banquiers de Wall Street

Les professionnels de Wall Street sont parfois un peu snobs, tout au moins - consciemment ou non -hautement attentifs aux signes distinctifs de leur classe et de leur statut. Pour qui est en pleine ascension professionnelle, la perception compte. Et la montre est l’un des éléments susceptibles de faire pencher la balance du bon côté.

« La plupart des juniors en banque tendent à éviter les montres assez haut de gamme, en raison de leur prix mais aussi de l’image qu’elles risquent de renvoyer, » raconte un analyst en poste dans une banque d’investissement canadienne à New York. « A mon avis, environ 70% des juniors portent une montre, et globalement plutôt des montres connectées comme les Apple Watch ou Fitbit, ou des marques courantes comme Seiko. »

Avant d’ajouter : « on peut de temps en temps croiser un junior avec une montre vintage, souvent une Rolex, qui lui a été transmise par un membre de sa famille. »

« Rolex est de loin la marque la plus populaire, et les modèles DateJust et Submariner les plus courants, » précise notre analyst. « Les modèles GMT en acier inoxydable sont aussi très appréciés, et on peut même voir une Rolex Daytona à l’occasion, mais elles sont nettement plus rares que les autres modèles de la marque. »

« A part Rolex, les banquiers seniors ont tendance à plébisciter des marques comme Panerai, IWC, Omega et Tag Heuer, » précise-t-il. « Les plus haut placés quant à eux, pour peu qu’ils aient développé une passion pour les montres, pourront porter des Patek Philippe, Audemars Piguet, Jeager-LeCoultre, Vacheron Constantine ou encore A. Lange & Söhne. »

« Mais cela reste très rare, en grande partie en raison de leur prix astronomique, mais aussi du manque de notoriété de ces marques auprès de ceux qui ne sont pas de vrais fans de montres. »

Voici donc quelques suggestions des montres à porter pour les banquiers en fonction de leur avancement sur l’échelle de Wall Street, et leurs prix.

Quelles montres pour un summer analyst/stagiaire ?

L’Apple Watch est la montre par défaut de nombreux stagiaires en banque. D’autres mentionnent la Casio G-Shock (de 40 à 190 $), mais aucune d’elle n’attire le respect des banquiers seniors de la vieille école. La Seiko SKX007 peut constituer une bonne alternative accessible et susceptible de gagner le respect.

Certains stagiaires n’ont d’yeux que pour les montres Daniel Wellington autour de 400 $, alors qu’un autre affirme avoir été complimenté pour sa Jazzmaster Viewmatic Auto Hamilton en version or rose (1 000 $). D’autres enfin suggèrent l’option montres de plongée de Squale dans un genre quelque peu différent.

Pourtant, il faudra probablement être prêt à dépenser un peu plus pour sortir du lot. Et viser un cran au-dessus avec une Omega Seamaster à 4 000 $ ou une Rolex Oyster DateJust en acier inoxydable à 6 000 $.

Quelles montres pour un analyst ?

Un analyst en banque d’investissement qui se prétend détaché de toute notion de mode au bureau note cependant que les montres à « bracelets de cuir » sont de plus en plus courantes ; il indique ainsi avoir vu des collègues avec une Autodromo Chronograph (entre 700 et 1 800 $), et même un autre avec une Breitling Avenger à 5 835 $. Les analysts sont nombreux à porter une Fitbit ou une autre montre connectée du même type, permettant de suivre l’activité physique au quotidien, en particulier à mesure que les codes vestimentaires s’assouplissent (en toute relativité bien sûr – lui-même porte toujours costume et cravate toute la semaine, même s’il lui arrive parfois de tomber la veste et de remonter ses manches de chemise en été).

Les analysts les plus attentifs aux montres optent pour la Rolex Submariner (7 200 $), très populaire parmi les analysts de deuxième et troisième année, mais qui en jette assez pour durer au moins le temps d’une, voire deux promotions.

Quelles montres pour un associate ?

Un associate quelque peu présomptueux, employé en banque d’investissement, confie apprécier sa Tag Heuer Grand Carrera (4 600 $), la même que porte aussi Larry Fink, le CEO de BlackRock, mais c’est un choix peu approprié pour un banquier junior.

Mieux vaut se tourner vers une Rolex Seadweller (13 700 $) ou une Blancpain Aqua Lung (13 000 $) – malgré le budget sensiblement plus élevé…

Quelles montres pour un vice-président ?

Un VP de l’une des plus grandes banques d’investissement de Wall Street vante les mérites de la Panerai Radiomir collection 1940 (de 7 600 à 22 500 $).

On note par ailleurs que la Rolex Daytona à 12 500 $, que portent James Gorman et Sergio Ermotti, CEO respectifs de Morgan Stanley et UBS, est très appréciée des banquiers d’investissement, en particulier des VP. Autres options : une Vacheron Constantin Overseas (19 000 $) ou une Panerai Luminor (de 7 000 à 28 300 $).

Quelles montres pour un directeur/directeur exécutif ?

Un directeur exécutif en banque d’investissement confie avoir choisi une Glashütte Senator Skeleton Dial (46 500 $), mais avoue ne pas la porter tous les jours. Il a toujours une Submariner, qui a pour lui une valeur sentimentale.

A ce stade d’une carrière en banque, la pression pour mettre tous les atouts de son côté en vue de passer MD est intense ; il peut donc s’avérer utile d’envisager une folie pour s’offrir une Breguet Classique (48 000 $) ou une Jaeger-LeCoultre Master Tourbillon (39 500 $).

Quelles montres pour un managing director ?

Un MD de Wall Street confie avoir un faible pour les montres de luxe A. Lange & Söhne.

En tout état de cause, il n’y a pas de faute de goût pour un MD à choisir une Patek Philippe comme la Nautilus Chronograph (50 000 $), ou pour ceux préférant naviguer entre ostentation et classicisme, la très convoitée Grandes Complications à quantième perpétuel en or gris (93 000 $).

Quelles montres pour un partner ?

Arrivé à ce niveau, plus besoin d’impressionner qui que ce soit. A titre d’exemple, David Solomon, actuel CEO de Goldman Sachs, arbore souvent une Shinola Runwell Chronograph (de 750 à 1 500 $). Son prédécesseur Lloyd Blankfein porte une Swatch (entre 50 et 245 $) et Hank Paulson, CEO de la banque avant lui, une montre connectée signée Nike à … 85 $ ! Certains des banquiers les plus hauts placés – dont le président/CEO de JPMorgan Jamie Dimon – ne portent même pas de montre.

Crédit photo : Sven van der Pluijm sur Unsplash

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available. Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...