Excitation et appréhension chez BNP Paribas à l’heure des bonus

eFC logo
Excitation et appréhension chez BNP Paribas à l’heure des bonus

L’heure des bonus a sonné chez BNP Paribas, dont les annonces pour l’année 2020 étaient attendues vendredi. Les attentes étaient élevées, et avec elles l’espoir qu’elles ne seraient pas déçues.

Pour rappel, les traders fixed income de BNP ont réalisé une année 2020 exceptionnelle. Les revenus de l’activité vente et trading fixed income ont progressé de près de 60% l’an dernier, plus que partout ailleurs à l’exception d’UBS. Comme prévu, ces résultats en hausse ont été portés par une solide activité trading macro. – BNP déclarait  avoir enregistré une forte hausse des revenus sur les marchés de taux et de change, soulignant une « forte activité de clientèle et poursuite de la consolidation des gains de parts de marché. »

Selon certaines sources, les traders de BNP étaient optimistes quant aux perspectives cette année. « BNP a atteint des résultats exceptionnels l’an dernier et les traders espèrent beaucoup des bonus à venir, » déclarait l’une d’entre elles. « Les attentes ont été gérées sans heurts, il se pourrait donc bien que ce soit la bonne année pour les bonus chez BNP. »

Restait toutefois un nuage pour assombrir cet horizon plutôt serein : l’activité vente et trading actions de BNP, à la peine l’an dernier. Les revenus actions ont chuté de près de 42% après les « chocs extrêmes » du premier trimestre, qui ont induit pour la banque une perte de 200 millions de dollars en dérivés actions (futures sur dividendes et produits structurés) au début de la pandémie. Compte tenu de la forte progression des revenus en trading fixed income, la division Global Markets de BNP a fait mieux que rééquilibrer la balance et a terminé 2020 avec des bénéfices en hausse de 69% par rapport à 2019. Plus inquiétant en revanche, les frais de gestion en Global Markets – rémunérations comprises – n’ont augmenté que de 5% l’an dernier, laissant supposer que les traders fixed income pourraient ne pas profiter des gains substantiels qu’ils ont généré.

Si tel devait être le cas, d’aucuns laissent entendre que les traders de BNP pourraient perdre patience et être tentés d’aller voir ailleurs.  Et il se dit que les traders Forex de la banque, déjà déçus en 2019, ne seraient pas prêts à encaisser une nouvelle déception – même si le dernier rapport de rémunération faisait état d’une enveloppe de bonus de 366 millions d’euros pour 843 preneurs de risque en banque d’investissement, contre 301 millions d’euros pour 841 personnes en 2018.

Les optimistes pensent que BNP s’en tirera bien. « Tout comme Barclays, BNP démontrera que les banques européennes peuvent bien payer, » indique un chasseur de têtes. « Je serais très surpris que ses traders soient mécontents. » 

Crédit photo : Eduardo Mallmann sur Unsplash 

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available.

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Close
Loading...