Des bonus en actions pour quelques heureux élus de Credit Suisse en juillet

eFC logo
Des bonus en actions pour quelques heureux élus de Credit Suisse en juillet

Credit Suisse a cédé. Bloomberg rapportait hier que la banque suisse tentait une approche auprès d’un ‘petit groupe’ d’éléments clés en leur proposant des mesures incitatives pour les motiver à rester, alors que plusieurs départs de cadres sont intervenus ces dernières semaines.

L’identité des bénéficiaires potentiels reste top secrète, même au sein de Credit Suisse. L’un des banquiers informé qu’il allait recevoir cette prime supplémentaire raconte que les notifications officielles précisant les conditions du paiement seraient prêtes rapidement. Pour l’instant, il indique avoir été informé verbalement qu’il recevrait en juillet 2021 un bonus correspondant à celui empoché en début d’année au titre de 2020, mais que celui-ci serait intégralement payé en actions Credit Suisse.

Cette allocation supplémentaire implique que certains chez Credit Suisse verront de fait leurs bonus doublés pour cette année. « On ne peut en aucun cas préjuger de l’enveloppe de bonus de 2022, mais cela donne le ton et signifie que nous aurons au moins quelque chose pour 2021, » poursuit le banquier concerné.

Credit Suisse n’a pas fait de commentaires sur les packages de rétention. En 2020, la banque suisse employait 1 428 preneurs de risque et contrôleurs, qui gagnaient en moyenne 1,2 million de francs suisses (environ 1,3 million d’euros) chacun. Il est probable que seuls quelques-uns d’entre eux seront concernés par la prime de juillet.

Mais le danger guette : la générosité de Credit Suisse envers un petit nombre pourrait se retourner contre elle. Pour les autres, ceux qui ne toucheront pas de bonus de rétention, l’implication est claire : ils ne sont pas indispensables. Compte tenu des prévisions relativement frileuses pour les bonus 2021, cela pourrait même pousser encore plus de monde à partir. « On nous a dit que cela devait rester entièrement confidentiel, » ajoute notre banquier. « Les employés essentiels à la structure ont fait l’objet d’un classement et d’une évaluation, avec prise en compte du risque qu’ils puissent être débauchés par la concurrence. »

Un autre MD de Credit Suisse confie n’avoir entendu parler de rien. « Je serais surpris que nous payions des packages de rétention maintenant, » dit-il.

Photo by Nick Page on Unsplash

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available. Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...