Selon le CEO d’une banque, les clients traitent désormais volontiers avec les VP

eFC logo
Selon le CEO d’une banque, les clients traitent désormais volontiers avec les VP

Si vous rejoignez une banque au grade d’associate après l’un des meilleurs MBA susceptible de vous offrir une rémunération de 210k $ (environ 178k €), combien de temps vous faudra-t-il pour passer managing director dans la même banque ?

Intervenant la semaine dernière pour la publication des résultats du deuxième trimestre de Moelis & Co, son CEO Ken Moelis a dévoilé à ses juniors un guide précis sur la rapidité d’un potentiel avancement. « Cela nous prend sept, huit, neuf ans pour amener au niveau managing director un associate recruté en sortie d’école de commerce, » a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que Moelis & Co n’avait que 14 ans d’existence, et disposait donc d’un vivier de futurs managing directors.

Faire son chemin chez Moelis & Co pour y devenir managing director peut être une option viable. – La société emploie environ 930 personnes et a dépensé 214 millions de dollars en salaires au premier semestre 2021 – soit une moyenne de 230k $ (près de 195k €) par tête pour six mois de travail. Mais le parcours peut aussi s’avérer épuisant – Moelis & Co tutoie régulièrement les sommets des classements de Wall Street Oasis sur le temps de travail en banque, avec une moyenne d’environ 80 heures par semaine en temps normal contre environ 72 ailleurs, comme chez HSBC par exemple.

Ken Moelis a également laissé entendre que ses banquiers juniors bénéficieraient aujourd’hui d’une meilleure exposition que par le passé. Avec la montée en puissance des fonds d’investissement alternatifs, les clients sont de plus en plus jeunes, et n’ont aucun état d’âme à traiter avec des banquiers juniors.

D’après Ken Moelis, il y a dix ou vingt ans, il fallait lui ressembler pour pouvoir accéder « à une salle de conférence stratégique », faisant sans doute référence à son âge – 63 ans – et sa chevelure – grisonnante. Ce n’est plus le cas. « Quand vous avez tout cet argent en capital alternatif, certaines des décisions sont en fait prises par des gens de 30 à 40 ans. Chez ces gestionnaires d’actifs, ils traitent des volumes d’actifs significatifs et s’occupent eux-mêmes du M&A. »

C’est pourquoi, de nos jours, il est possible selon lui d’être vice president et d’être respecté par les clients qui procèdent à « des transactions M&A significatives » et sont pourtant étonnamment jeunes. « Je pense que certains de nos vice presidents, experts dans leurs domaines respectifs, sont en contact avec des clients de leur âge, » dit-il. Les clients d’aujourd’hui ne sont plus « les CEO de General Motors. » Ce sont des gestionnaires d’actifs plus jeunes, mais ils gèrent un portefeuille M&A de taille tout à fait comparable, si ce n’est plus important. »

Compte tenu des prévisions de Ken Moelis, qui voit les actifs continuer d’affluer vers les fonds alternatifs à l’avenir, on pourrait supposer qu’il serait prêt à accélérer les promotions au grade de VP. Il n’en a pourtant rien laissé paraître la semaine dernière. Au lieu de cela, Moelis & Co. a révélé compter aujourd’hui 11 nouveaux managing directors – à la suite de recrutements internes et externes effectués durant le premier semestre 2021.

Crédit photo :  Yasin Aribuğa sur Unsplash

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...