Un ancien banquier offre la possibilité de gagner 200 € de l’heure en télétravail

eFC logo
Un ancien banquier offre la possibilité de gagner 200 € de l’heure en télétravail

Au versement des bonus d’analysts ce mois-ci, les banquiers juniors seront nombreux à envisager la suite de leur carrière. Beaucoup partiront en private equity. Certains rejoindront des hedge funds ; d’autres intègreront le corporate development. Et d’autres choisiront de se lever à 10 h du matin et de jouer de la guitare tout en préparant le lancement d’une start-up.

Mais si vous voulez quitter la banque et continuer à gagner confortablement votre vie, un jeune banquier allemand a trouvé une autre option. – Travailler sur des projets, depuis chez lui, pour un tarif horaire plutôt séduisant.

« Dans notre communauté, chacun fixe son taux horaire, généralement entre 60 € et 200 € de l’heure, » explique Ömer F. Güven, un banquier installé au Liechtenstein et fondateur de Fintalent, une plateforme proposant aux entreprises des talents spécialisés en M&A et stratégie qui répondent à leurs besoins. « Nous utilisons un outil de time tracking et chacun est payé en fonction des heures effectivement travaillées. – Il n’y aucun contact en présentiel. »

Fintalent a vu le jour en octobre 2019. Vingt mois plus tard, Ömer Güven indique avoir attiré 800 professionnels sur la plateforme, et des clients un peu partout en Europe et aux Etats-Unis. Lui-même a passé cinq ans en equities chez MM Warburg à Hambourg, mais les professionnels de la plateforme ont acquis leur expérience un peu partout, de Goldman à JPMorgan en passant par Lazard et McKinsey.

Fintalent n’a rien d’une structure d’outsourcing classique pour banquiers juniors. – Les banquiers du site (accessible uniquement sur invitation) ne sont pas à l’étranger et les clients ne sont pas les équipes M&A submergées des bulge brackets cherchant à sous-traiter la partie la plus fastidieuse du travail. Bien au contraire, les clients sont essentiellement « de grandes entreprises » et des entreprises des portefeuilles de fonds de private equity qui veulent assurer elles-mêmes le due diligence des deals potentiels. Toutes peuvent utiliser Fintalent pour monter des équipes sur mesure pour chaque projet.

Face aux nombreux banquiers juniors confrontés à des horaires interminables durant la pandémie et à la frustration dans leurs jobs, Ömer Güven souligne l’intérêt croissant de la plateforme auprès de ceux déterminés à partir. « Nous avons des analysts de Goldman qui sont partis au bout de deux ans, et les talents de niveaux director et VP sont de plus en plus nombreux à nous rejoindre. »

L’obligation de retour au bureau imposée par de nombreuses banques ne fait qu’accélérer les choses. « Avec nous, vous pouvez travailler à distance pendant six mois si vous voulez et gagner de l’argent comme vous le souhaitez, » ajoute Ömer Güven. « Nous avons des directors chez Lazard à New York qui nous disent ‘si vous pouvez me confier suffisamment de projets, je pars et je travaille à distance’. »

Certes, vous n’aurez pas de gros bonus, pas plus que vous ne deviendrez managing director en étant indépendant. Pourtant, comme l’explique Ömer Güven, la plateforme offre aux banquiers juniors qui veulent lancer une fintech la possibilité de gagner leur vie durant la conception de leur projet. Du fait que les membres de la plateforme choisissent leurs projets et imposent leur façon de travailler, ils sont d’après lui tout à fait en mesure de réduire largement leur nombre d’heures hebdomadaire. « Si vous travaillez à distance en sell-side, ils vous mettront la pression à n’en plus finir. Chez nous, vous travaillez pour le client final. »

Les seules personnes indésirables sur la plateforme Fintalent semblent être les managing directors des banques et boutiques. Pour Ömer Güven, leur seul objectif est de monter leurs propres boutiques. « Les petites boutiques sont les plus susceptibles de nous concurrencer, » explique-t-il. « Elles veulent des analysts à bas salaires et sont beaucoup moins regardantes que nous sur la qualité. »

Crédit photo : BP Miller sur Unsplash

Have a confidential story, tip, or comment you'd like to share? Contact:  sbutcher@efinancialcareers.com

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will - unless it's offensive or libelous (in which case it won't.)

A lire aussi…

Close
Loading...