Comment j’ai utilisé mon propre compte de trading pour devenir trader en banque

eFC logo
Comment j’ai utilisé mon propre compte de trading pour devenir trader en banque

Comment j’ai utilisé mon propre compte de trading pour devenir trader en banque

Il est possible d’utiliser vos propres transactions pour entrer dans une banque, mais ne parlez surtout pas de bitcoin ni de GameStop.

Je suis trader dérivés actions dans une grande banque d’investissement. J’ai intégré le programme d’analyst après avoir débuté à plein temps cet été. Et mon expérience avec mon propre compte de trading quand j’étais étudiant a été déterminante pour décrocher ce job.

Il devient de plus en plus courant que les jeunes aient leurs propres comptes de courtage via des applications comme Robinhood. Pourtant, beaucoup de gens pensent qu’avoir un compte Robinhood peut les aider à décrocher un poste en trading dans une banque, et ça n’est pas forcément le cas – d’après mon expérience, avoir son propre compte de trading peut être un bon point, mais seulement si vous vous y prenez bien.

J’ai toujours été très clair dans mes candidatures à des postes en banque : je n’étais pas trader de détail et comme tout trader, je suivais un process. Je ne suivais pas le matraquage des réseaux sociaux et je n’avais aucun intérêt pour le bitcoin ni pour GameStop. Je suis un trader macro top-down : je suis les principaux thèmes économiques et j’ai ajouté une analyse approfondie des actions individuelles et prévu mes transactions en utilisant une analyse technique.

C’est très différent de la façon dont procèdent les jeunes traders de détail. En général, ils consultent quantité de tableaux et c’est tout. Et ils cherchent activement les actions les plus demandées.

Au lieu de cela, mes transactions étaient centrées sur des actions américaines de matériaux et produits industriels, car c’est là où il y a le plus d’information disponible. J’ai aussi fait du trading de devises. J’avais d’énormes tableurs Excel où je réalisais mes analyses.

J’ai beaucoup appris par mes propres moyens en utilisant YouTube, mais j’ai aussi suivi des cours dispensés par Anton Kreil, ancien trader de Goldman Sachs, qui m’ont donné une base et m’ont aidé à élaborer ma stratégie. En d’autres termes, quand je me rendais à des entretiens pour des postes de trading en banque, j’étais capable de me différencier des autres étudiants qui avaient pour la plupart la mentalité pour travailler en banque de détail.

À un moment donné, je pensais pouvoir juste devenir trader plutôt que de décrocher un job en banque, mais j’ai considéré qu’il était sensé de pouvoir s’appuyer sur une grande marque. Il faut avoir un grand nom sur son CV et en travaillant dans une banque, on peut gagner de l’argent et reprendre son trading personnel plus tard.

Aujourd’hui, j’occupe un poste tournant en ventes dérivés actions. J’ai une exposition quotidienne aux marchés, et j’échange en permanence avec des investisseurs professionnels, mais rien à voir avec le trading pour mon propre compte. Si je veux mettre en œuvre ce que j’ai appris en environnement professionnel, je devrai probablement intégrer un groupe special situations ou un hedge fund, mais dans l’immédiat, rien ne presse.

Dylan Bourcier est un pseudonyme.

Crédit photo : Clay Banks sur Unsplash

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Close