Quand les recruteurs bancaires vous ignorent

eFC logo
Quand les recruteurs bancaires vous ignorent

Si vous êtes étudiant à la recherche d’un poste dans les services financiers, vous avez divers moyens d’y parvenir. Le parcours classique passe par le respect scrupuleux des calendriers de recrutement et par des candidatures sérieuses aux bons stages (sans oublier le téléchargement de votre CV sur la base de données efinancialcareers) avant de pouvoir rejoindre un premier poste en banque à l’issue de vos études. Mais si rien n’y fait, et que vous n’avez aucune envie de vous engager dans un master, d’entrer chez l’un des Big Four ou de faire autre chose et de payer ensuite pour l’un des MBA les plus prisés susceptibles d’attirer l’attention des banques, il vous reste une alternative…

… descendre dans la rue avec votre CV.

C’est une technique régulièrement utilisée au fil des ans, et qui peut encore faire son petit effet. Haider Malik est l’un des derniers en date à l’avoir appliquée.

Hayder Malik est sorti diplômé en banque et finance avec mention Très Bien de l’Université de Middlesex, une université britannique classée entre la 700è et la 750è place mondiale dans le guide QS Top Universities. Sans rien du parcours classique des stages, son CV ne contient donc pas d’expérience en finance – il a bien travaillé comme « team coach » pour Metro (une banque de détail), mais c’est à peu près tout. Plus récemment, il a été livreur Uber Eats à Londres (peut-être, qui sait, a-t-il livré des dîners à des employés de Morgan Stanley).

Mais Hayder Malik ne manque ni d’audace, ni de détermination. C’est ainsi que début novembre, il s’est un jour levé à 6 heures pour aller se planter à la sortie de la station de métro Canary Wharf, celle qui dessert l’autre quartier d’affaires de Londres ; avec à la main un paquet de CV, et une pancarte affichant des QR codes pour télécharger son CV, mais faisant aussi état de sa mention Très Bien et de sa volonté de travailler.

Hayder Malik est aujourd’hui assistant trésorerie chez Canary Wharf Group. Les quelques heures qui ont suivi son escapade ont vu affluer les propositions d’entretien. D’un coup, raconte-t-il, son téléphone est devenu comme fou, avec des recruteurs qui se bousculaient pour lui parler au point qu’il lui a fallu se faire assister (officieusement). « Les trois premiers jours, mon téléphone sonnait non-stop, cela ne s’arrêtait jamais et c’était l’effervescence sur LinkedIn. C’était du délire, et j’ai dû demander à ma famille de répondre aux messages privés et de prendre contact avec les gens. » Les recruteurs qui l’avaient ignoré pendant six mois le contactaient pour lui conseiller comment optimiser ses candidatures.

Hayder Malik n’est pas la première personne à trouver un job en se faisant remarquer dans les rues de Londres. En 2011, James Elgeti, diplômé de l’Université de Bath, s’était transformé en homme-sandwich ; il est aujourd’hui vice president chez RBC Capital Markets…

Crédit photo : James Langley sur Unsplash

Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Close