Comment rédiger le CV qui vous ouvrira les portes des fintechs

eFC logo
Comment rédiger le CV qui vous ouvrira les portes des fintechs

Les raisons de vouloir passer de la banque à la fintech peuvent être nombreuses. Les postes en fintech sont plus gratifiants. Ils peuvent faire appel à des langages de programmation bien plus intéressants. Et – plus important encore, ils sont plus susceptibles d’être compatibles avec le travail à distance.

Mais si vous candidatez à un poste en fintech, surtout si vous venez d’une grande banque, il y a d’abord quelques détails à savoir. Même si Jonathan Pomeranz, responsable de la practice fintech et co-responsable pour les services financiers chez True Search à New York, parle d’une « guerre totale des talents, » les fintechs peuvent se montrer très sélectives.

Insistez sur les qualités d’entrepreneur que vous avez démontrées dans vos fonctions (même si c’est sans une grande banque)

« Si vous essayez de passer d’une grande banque à une fintech, il est de bon ton d’insister sur l’expérience « intrapreneuriale » mentionnée sur votre CV, » explique Jonathan Pomeranz. Les fintechs veulent savoir ce que vous avez fait avec les moyens à disposition, ajoute-t-il, et comment vous avez travaillé avec une petite équipe pour créer une vision inexistante jusqu’à ce que vous l’élaboriez. « Ils veulent voir ce que vous avez réalisé de X à Y. Dans les banques, beaucoup de gens travaillent sur la version 10 ou la version 100 d’un produit, mais en fintech, il s’agit de créer de nouveaux produits et de montrer que vous êtes capable d’innover avec des ressources limitées. »

Jonathan Pomeranz précise qu’il vous faut chercher des expériences susceptibles d’illustrer cet aspect. « Si vous êtes dans le marketing, comment avez-vous procédé pour créer une marque ou repositionner quelque chose ? – Comment êtes-vous passé de X à Y ? »

Prouvez que vous êtes agile et flexible

Pour Shaun Rutter, chasseur de têtes en fintech chez Excelsior Search à Londres, il faut réfléchir aux termes à utiliser dans votre CV. « Optez pour un savant mélange de mots comme capacité d’adaptation, flexibilité et agilité, mais plus encore, citez des exemples de projets / environnements au rythme soutenu, de travaux / finalisation en petites équipes, de cas où vous avez dû vous adapter au changement, de proactivité / volontariat pour des projets et tâches qui ne font pas nécessairement partie de vos responsabilités habituelles, » indique-t-il.

Donnez des exemples de votre capacité à résoudre les problèmes

Travailler en fintech n’est pas comme travailler dans une grande banque. Shaun Rutter souligne que les fintechs peuvent se montrer réticentes à recruter des candidats venus de grandes banques, en particulier pour les postes seniors en technologie où les technologues classiques en banque n’ont pas l’habitude des environnements fintech. Il vous faudra donc vous positionner très soigneusement à l’aide de votre CV.

L’un des principaux éléments de ce positionnement consiste à démontrer que vous savez résoudre les problèmes. « Avant tout, les fintechs cherchent des gens capables de penser différemment et de résoudre les problèmes sans se raccrocher uniquement à leurs expériences passées, » raconte Jonathan Pomeranz. « Il faut savoir anticiper et penser en termes de croissance. Elles n’ont pas besoin d’entendre ‘Voilà comment on procédait dans telle banque.’ »

Attachez-vous le plus possible à sortir de votre zone de confort

De nombreuses fintech craignent de recruter des gens apparemment trop habitués à la « sensation de ‘filet de sécurité’ découlant de l’infrastructure et des ressources des grandes banques, » poursuit Shaun Rutter. Vous devez prouver que vous pouvez fonctionner tout aussi bien dans une petite boîte où vous devrez peut-être accepter des tâches que vous n’avez jamais effectuées auparavant.

L’un des moyens d’y parvenir est de rechercher des opportunités d’innovation chez votre employeur actuel avant de rédiger votre nouveau CV taillé pour la fintech.

« Si vous travaillez dans une grande banque, il est utile de vous rapprocher le plus possible des produits émergents au sein de l’établissement financier, » ajoute Jonathan Pomeranz. « Recherchez les innovations, les endroits où les nouveaux produits sont développés et essayez d’y prendre part. Cela sera beaucoup plus facile de partir en fintech que si vous n’avez jamais travaillé que sur des systèmes hérités. »

Mettez l’accent sur votre connaissance de la régulation

Vous pourriez penser que les fintechs et les banques sont deux choses différentes, mais Jonathan Pomeranz insiste sur les points communs. – « Les banques veulent des talents fintech car elles tentent de devenir de plus en plus semblables aux fintechs, et les fintechs recrutent dans les banques car elles ont besoin d’expertise en régulation et en conformité, et de collaborateurs qui comprennent comment se gère une institution financière dans son ensemble. – La frontière entre les deux devient de plus en plus floue. »

Si vous parvenez à mettre en avant votre compréhension de la règlementation qui impacte de plus en plus le secteur des fintechs, cela constituera indéniablement un plus.

Restez pertinent et concis

Comme pour tous les CV, Shaun Rutter attire l’attention sur les candidatures non pertinentes en termes de connaissance du marché et du domaine, et de compétences et d’expérience appropriées pour la fonction. Il insiste sur la nécessité de vous valoriser en tant qu’individu plutôt que comme un élément d’une équipe. – Assurez-vous d’exposer correctement votre valeur personnelle, et de faciliter l’identification de la bonne information.

Trouvez un CEO en fintech qui pourra défendre votre CV

Une fois votre CV prêt, trouvez quelqu’un à même de le défendre – de préférence quelqu’un déjà implanté dans le secteur fintech. Pour Jonathan Pomeranz, les fintechs adorent le réseautage et il est donc utile de réseauter dans l’environnement fintech. « En tant que chasseurs de têtes, nous prenons très au sérieux les références d’autres cadres du secteur fintech. L’adéquation culturelle est très importante. – Dans les premières étapes en particulier, rejoindre une fintech, c’est un peu comme entrer dans une nouvelle famille. »

Enfin, décompressez. Les fintechs ressemblent aux banques, mais elles restent différentes. « Oubliez le costume et détendez-vous ! L’aspect formel y est bien moins important, » conclut-il.

Crédit photo : Jud Mackrill sur Unsplash

Cliquez sur ce lien pour télécharger notre enquête complète sur les salaires et bonus.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t

A lire aussi…

Close