Les banquiers de Credit Suisse qui n’auront pas les moyens de partir

eFC logo
Les banquiers de Credit Suisse qui n’auront pas les moyens de partir

Selon le pays où vous travaillez pour Credit Suisse, vous avez peut-être déjà reçu votre bonus pour 2021… ou pas. Les banquiers du géant suisse à Londres ont apparemment déjà touché les leurs alors que leurs homologues suisses attendent toujours. Comme nous l’avons évoqué à la mi-mars, certains traders de Credit Suisse ont déjà pris le large depuis le paiement de leurs bonus. D’autres en revanche se sentent légèrement pris au piège.

Le problème concerne le nouveau système de récupération mis en place par Credit Suisse pour ses directors et managing directors gagnant plus de 250k $. S’ils quittent la banque durant les 12 mois suivant le versement de leurs bonus, la banque en récupère l’intégralité. S’ils partent dans les 25 mois qui suivent, ils doivent en restituer 50%, et si leur départ intervient dans les 36 mois, ce sera 25%.

La restitution n’est pas le problème en soi. Le vrai problème, c’est que les bonus payés en cash doivent être remboursés, additionnés du montant correspondant d’impôt sur le revenu, et l’impôt doit être acquitté par les banquiers dans le pays où ils exerçaient jusqu’à leur démission, avant de pouvoir être récupéré auprès de leur administration fiscale nationale.

« C’est chiant, » argue un trader de Credit Suisse. « Quand je partirai, je vais devoir sortir une somme énorme de ma poche. »

Au Royaume-Uni, les revenus supérieurs à 150k £ (180k €) sont taxés à 45%. L’an dernier, les banquiers et traders de Credit Suisse ont reçu des bonus moyens de 369k CHF (360k €) en sus de salaires moyens de 496k CHF (485k €). 190k CHF de ces bonus ont été versés en espèces, des sommes qui tombent sous le coup de la récupération – ce qui signifie que les traders et banquiers seniors quittant Credit Suisse à Londres au printemps devront trouver, chacun, 86k CHF (70k £ ou 84k €) pour rembourser à Credit Suisse la part d’impôt sur le revenu appliquée à leurs bonus avant de pouvoir disparaître.

Le ‘prix de la liberté’ varie dans le monde en fonction du taux d’imposition sur le revenu le plus élevé : en Suisse, les taux varient de 25% à 35% selon les cantons ; à New York, le montant à rétrocéder sera de 77k $ (72k CHF/70k €).

Credit Suisse n’a pas fait de commentaire sur le dispositif, qui ne s’applique qu’aux effectifs à partir du grade de director – les employés juniors restant totalement libres de leurs mouvements. Jefferies fonctionne suivant un mode similaire.

Un banquier de Credit Suisse à Zurich voit le problème démultiplié à l’échelle locale dans la mesure où la banque verse les bonus même lorsque les employés ont démissionné, et applique ensuite le principe de rétrocession. « Tant qu’on est employé à la date d’annonce des bonus, ils nous les payent, et au moment de partir, on doit les rendre avec le montant d’impôt sur le revenu correspondant, » explique-t-il, ajoutant que plusieurs personnes de son équipe se sont laissées prendre par cette disposition et se voient maintenant contraintes de rembourser le bonus et l’impôt, alors qu’elles ont quitté la banque mais restent salariées jusqu’à la fin de leur contrat car dispensées d’effectuer leur préavis. Le gouvernement suisse finira bien par rembourser le montant de l’impôt, mais pas avant longtemps. « Je ne récupèrerai le montant de mon impôt qu’entre mars et juillet 2023, » se lamente un trader suisse concerné. « Dans les faits, j’ai maintenant une grosse somme d’argent gelée auprès du fisc. »

Cliquez ici pour créer votre compte eFinancialCareers et permettre aux recruteurs de vous trouver pour vous proposer les meilleurs postes en technologie et finance.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available. Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close