Ils sont trentenaires, traders et milliardaires…et vivent comme des étudiants

eFC logo
Ils sont trentenaires, traders et milliardaires…et vivent comme des étudiants

Lorsque Chase Coleman III, descendant de la famille Stuyvesant - celle du dernier gouverneur néerlandais de New York – a lancé à tout juste 25 ans le hedge fund Tiger Global en 2001, il allait apparemment travailler tous les jours en costume ; et s’y est tenu pendant 15 ans, espérant que les investisseurs se focaliseraient sur le costume plutôt que sur son manque d’expérience. On ne sait pas grand-chose de ce qu’il porte vingt ans plus tard, alors que son fonds traverse une mauvaise passe, mais certains milliardaires actuels accordent bien moins d’importance à l’apparence.

Bloomberg raconte que Sam Bankman-Fried, le trentenaire à la crinière rebelle, fondateur de la plateforme d’échange de cryptomonnaies FTX, vit comme un étudiant. Quand il est au bureau, il passe son temps sur les jeux vidéo en ligne, dort sur un pouf poire bleu, s’habille en tee-shirt et en short, et est entouré de déchets caractéristiques de quelqu’un qui mange à son poste de travail. Hors du bureau, il est l’heureux propriétaire d’une Toyota Corolla et partage un appartement avec 10 autres personnes.

Avec une fortune personnelle évaluée à 22,5 milliards de dollars, Sam Bankman-Fried est l’une des figures les plus riches dans l’univers crypto et dans le monde. Il raconte que cinq de ses collègues de FTX, dans la même tranche d’âge, sont eux aussi milliardaires, et qu’eux aussi traîner en bermuda, les pieds sur le bureau.

La différence entre Sam Bankman-Fried et les gestionnaires de hedge fund de la vieille école ne s’arrête pas là. Chase Coleman a totalement adopté le style de vie de la finance, et a besoin d’argent pour l’assumer. Il habite dans l’Upper East Side un appartement qui lui a coûté 52 millions de dollars, et a épousé une riche héritière – qui a travaillé un temps chez Merrill Lynch mais en est partie, racontant qu’elle avait été « exploitée jusqu’à l’épuisement » et qu’on l’avait fait « travailler comme une folle » à triturer des chiffres dont personne n’avait rien à faire pendant que ses amies sirotaient des cocktails chez Cipriani. Dans le même temps, Sam Bankman-Fried est célibataire et vit en colocation dans son appartement des Bahamas. Fils de deux professeurs de droit de Stanford, il ne veut pas de l’argent qu’il génère et donne presque tout à des associations caritatives. Il a toujours procédé ainsi : avant de monter FTX et de travailler pour Jane Street, il avait semble-t-il déjà fait don de son salaire à six chiffres à des groupes engagés en faveur du bien-être animal et à d’autres associations. L’an dernier, il a donné 50 millions de dollars ; cette année, la somme pourrait atteindre 1 milliard. Il se contente de parfaitement de 100k $ pour vivre.

Si l’approche de Sam Bankman-Fried paraît tentante, FTX Markets passera bientôt en mode recrutement. La structure emploie actuellement 60 personnes mais s’attaque à la construction d’un campus destiné à accueillir 1 000 employés, face à l’océan près de Nassau, la capitale des Bahamas. Sam Bankman-Fried ne veut peut-être pas d’argent, mais il veut la réussite de FTX Markets afin de pouvoir en donner plus : « dans l’idéal, je voudrais que FTX devienne la plus grande source de transactions financières dans le monde. »

En attendant, les temps sont sensiblement plus durs pour Chase Coleman. Tiger Global est en baisse de 34% cette année, et dans un courrier aux clients, son équipe Investissements déclare faire preuve d’« humilité ». Chase Coleman pourra peut-être inverser la tendance (il l’a déjà fait par le passé), mais la réussite de Sam Bankman-Fried est là pour rappeler aux jeunes talents que la finance offre aujourd’hui une grande variété de postes, avec une philosophie quelque peu différente – sans lien avec une quelconque préférence vestimentaire…

Cliquez ici pour créer votre compte eFinancialCareers et permettre aux recruteurs de vous trouver pour vous proposer les meilleurs postes en technologie et finance.

Crédit photo : Jared Rice sur Unsplash

Close