À 35 ans, le meilleur jeune partner de Goldman Sachs tire un trait sur un salaire de 950k $

eFC logo
À 35 ans, le meilleur jeune partner de Goldman Sachs tire un trait sur un salaire de 950k $

Difficile, quand on est Goldman Sachs, de s’afficher en chantre de la diversité alors même qu’un seul des partners de la division marchés est noir. Malheureusement, c’est bien la situation dans laquelle se trouve Goldman suite au départ de l’un de ses tout meilleurs éléments de la génération 35 ans - Darren Dixon, qui exerçait au sein de l’activité structured finance.

Darren Dixon était bien plus qu’un excellent modèle pour les 7% de vice presidents (VP) noirs que vise Goldman au sein de ses effectifs à l’horizon 2025. C’était aussi un remarquable performeur. Promu managing director à tout juste 29 ans, il s’était fait un nom en travaillant sur les deals latino-américains en structured finance. Véritable pépite maison, d’une loyauté sans faille, il avait passé près de 14 ans chez Goldman, qu’il avait rejointe à l’issue d’un stage durant ses études à l’université William & Mary College en Virginie.

Darren Dixon quitterait Goldman pour monter un fonds axé sur l’infrastructure, qui investira de manière assez similaire à celle de son groupe au sein de la banque ; il abandonnera ainsi son salaire de partner de 950k $, plus un bonus, plus diverses primes exceptionnelles. Dans la foulée de sa promotion en 2021, il racontait que douter de soi était le principal obstacle pour avancer. « Votre plus grand ennemi, c’est votre moi intérieur, » rappelait-il. On imagine qu’il a fini par surmonter ce doute pour décider qu’il ferait mieux avec sa propre structure.

Le départ de Darren Dixon laisse Goldman avec un seul partner noir pour porter la flamme de la diversité au sein de la division marchés. C’est Brian Robinson, responsable des ventes prime brokerage pour les États-Unis. Lors d’une intervention en décembre dernier, il soulignait les sacrifices qu’il avait dû consentir pour en arriver là : « j’ai ramé avec trois jobs d’été tous les ans pour pouvoir couvrir tous les autres frais financiers liés à mes études. »

En février, c’était Margaret Anadu, une autre partner noire, qui quittait Goldman pour de nouveaux horizons dont on ne sait toujours rien à ce stade. Actuellement en période de préavis non travaillé, le fameux ‘gardening leave’ des anglo-saxons, Margaret Anadu racontait être entrée chez Goldman de façon purement transitoire - avant de poursuivre son chemin pour devenir avocate et changer le monde - et avoir ressenti un « déclic » pour la finance. Elle y sera finalement restée plus de 18 ans, allant même parfois jusqu’à dormir sous son bureau.

Cliquez ici pour créer votre compte eFinancialCareers et permettre aux recruteurs de vous trouver pour vous proposer les meilleurs postes en technologie et finance.

 

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share?

Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

Close