Un trader de 35 ans décède à son poste de travail

eFC logo
Un trader de 35 ans décède à son poste de travail

Les banquiers de Vontobel en Suisse ont assisté à l’une des pires scènes susceptibles de se produire en salle des marchés – le décès brutal de l’un de leurs collègues en pleine journée. La banque n’émet aucune hypothèse sur les causes de la mort avant les résultats de l’autopsie, mais les personnes présentes indiquent qu’il s’agirait d’un trader d’environ 35 ans, décédé subitement avec des symptômes correspondant apparemment à ceux d’une crise cardiaque.

Le seul commentaire de Vontobel précisait que « ce collègue travaillait dans un environnement soumis à des horaires normaux, et obtenait de bons résultats, » laissant entendre qu’il s’agit probablement d’une terrible coïncidence, sans lien direct avec son activité professionnelle dans le secteur bancaire. Les crises cardiaques en banque d’investissement interviennent en général un peu plus tard, quand les banquiers sont plus âgés – un phénomène conséquence de modes de vie et d’habitudes de travail délétères pour la santé, qui, cumulés au fil du temps, finissent par générer des problèmes entre 45 et 50 ans.

Quoi qu’il en soit, on a pu voir ces dernières années plusieurs cas de jeunes banquiers victimes d’accidents cardiaques. On n’en connaît pas précisément les raisons, et pas plus qu’on ne sait d’ailleurs si ces pathologies ont un lien particulier avec le secteur bancaire – mais il y a bel et bien une tendance générale à la baisse de l’âge des victimes de crises cardiaques, et les banquiers ne semblent pas faire exception à la règle. Mais les médecins voient de plus en plus de femmes et d’hommes entre 20 et 40 ans atteints de myocardite – une inflammation du muscle cardiaque survenant souvent suite à une infection virale, qui tend à affecter les sujets dont le système immunitaire est affaibli par la fatigue et une mauvaise hygiène de vie.

Et puis il y aussi la faute à pas de chance. Les crises cardiaques peuvent aussi toucher des jeunes en pleine santé, porteurs d’anomalies génétiques non détectées. Sans courir les rues, le phénomène se produit plusieurs fois par an, souvent chez des sportifs. Parfois, il peut être très difficile d’accepter que ces événements terribles n’aient pas de réelle explication.

Ceci dit, et d’un point de vue général, les médecins semblent s’accorder sur le fait que le stress constitue l’un des plus gros facteurs de risque après le surpoids. Le stress n’est pas forcément lié au fait de passer trop de temps au travail, mais l’environnement de la banque d’investissement moderne peut tout à fait briser quelqu’un, et lui laisser cette impression permanente de devoir combattre ou fuir, qui altère l’état de santé tout en rendant vulnérable. Les politiques de bien-être au travail peuvent aider, mais il serait mal avisé de les voir comme la panacée. En réalité, la seule chose à faire est de prendre soin de soi.

Cliquez ici pour créer votre compte eFinancialCareers et permettre aux recruteurs de vous trouver pour vous proposer les meilleurs postes en technologie et finance.

Crédit photo : Alexandru Acea sur Unsplash

​​​​Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Close