L’explosion des bonus chez Goldman Sachs

eFC logo
L’explosion des bonus chez Goldman Sachs

Il y a deux ans, Goldman Sachs était l’une des grosses déceptions en matière de rémunération dans le secteur bancaire à Londres. Pour 2020, les associates chez Goldman s’étaient vu allouer, selon le cabinet Dartmouth Partners, un bonus moyen de 81,7k £ (environ 92,5k € de l’époque), alors que la moyenne du marché s’élevait à 83,4k £. Les VP de Goldman Sachs avaient eux aussi quelques raisons de se plaindre : leur bonus moyen pour l’année 2020 était de 167k £ contre 176k £ en moyenne sur le marché (189k vs. 199k €).

Sans surprise, les bonus 2020 chez Goldman Sachs ont bien donné lieu à une volée de récriminations. Goldman a licencié 500 personnes avant le versement des bonus, afin d’optimiser les montants alloués aux restants, mais du côté des juniors, la différence n’a pas sauté aux yeux. Et pendant que Goldman se serrait la ceinture, c’était Bank of America qui d’après Dartmouth distribuait les plus gros bonus aux associates pour 2020. Pour les VP, c’est Citi qui a versé cette année-là les bonus les plus élevés.

Mais à l’approche des bonus pour l’an dernier, tout avait changé. Piquée au vif par les accusations selon lesquelles elle faisait travailler ses banquiers juniors jusqu’à 100 heures par semaine, altérant ainsi leur santé mentale et physique, Goldman Sachs a lâché du lest. De rapiat, elle est devenue de loin la plus généreuse.

Mais jusqu’à quel point pour les bonus 2021 ? Comme le fait remarquer Dartmouth, les associates de Goldman Sachs ont touché des bonus supérieurs à ceux des VP l’année précédente. Goldman n’a pas seulement versé des bonus supérieurs à la moyenne des autres banques, elle a ouvert les vannes du cash. Pour 2021, les associates de Goldman ont reçu des bonus de 180k £ en moyenne, soit 215k €, pour une moyenne du marché à 82k £ / 98k €. Les VP ont touché 350k £ - à un cheveu des 420k €, alors que la moyenne du marché s’établissait à 230k £ / 275 €. Dans les banques comparativement moins généreuses, comme Morgan Stanley, Dartmouth indique que les bonus s’élevaient à la moitié de ces montants.

La question qui se pose maintenant chez Goldman Sachs est de savoir ce qui va se passer. Après avoir établi une tradition de bonus élevés, continuera-t-elle de payer de telles sommes hors norme en 2022 ? D’après les premières indications, ce ne sera pas le cas : Goldman vient de réduire ses dépenses de rémunération dans l’ensemble de la banque au cours des trois premiers mois de l’année, sur la base de 40% par tête. La bulle se dégonfle.

Goldman pourrait aussi avancer que ses juniors ne méritent pas vraiment d’être payés à ce niveau anormalement élevé. À la suite des récriminations liées au burnout, il apparaît qu’elle a réellement réduit le temps de travail de ses juniors. La nouvelle enquête de Wall Street Oasis sur les conditions de travail indique que seuls 4% des effectifs de Goldman ont effectué des semaines de 100 heures depuis le début 2022, contre 23% en 2021.

Si Goldman Sachs ne réitère pas l’explosion des bonus de l’an dernier, ce sera un soulagement pour les autres banques. Les boutiques comme Centerview ont depuis longtemps la réputation de rémunérations faramineuses, mais la plupart des banques ne prennent pas comme référence les rémunérations pratiquées par les boutiques. Si Goldman persiste à payer deux fois le prix du marché, les autres banques devront finir par s’aligner en augmentant elles aussi les rémunérations.

Cliquez ici pour créer votre compte eFinancialCareers et permettre aux recruteurs de vous trouver pour vous proposer les meilleurs postes en technologie et finance.

Crédit photo : Stephanie Klepacki sur Unsplash

 

​​​​Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Close