Les banques américaines toujours les meilleures pour la sécurité de l’emploi

eFC logo
Les banques américaines toujours les meilleures pour la sécurité de l’emploi

Si vous aspirez à la sécurité de l’emploi dans le secteur notoirement volatile de la banque, certains établissements vous conviendront mieux en 2022. Le cabinet indépendant d’analyse financière Tricumen vient de publier son tour d’horizon des banques pour le premier trimestre de cette année, détaillant les établissements aux revenus d’exploitation les plus élevés par tête suivant différentes divisions. Résultat ? Les grandes banques nord-américaines sont les plus sûres.

Si le rapport de Tricumen laisse entendre – sans surprise – que les bonus chuteront en DCM et ECM, il est intéressant de voir comment les différentes banques verront leurs revenus baisser. Le diagramme ci-dessous montre le ratio revenus d’exploitation / effectifs en front office. Un ratio positif signifie que la banque réussit mieux que ses homologues, un ratio négatif qu’elle s’en sort moins bien, alors que le cercle en pointillés indique la moyenne. Un ratio élevé est synonyme de marge de manœuvre plus importante pour protéger des bonus des employés et laisse supposer une plus faible probabilité de licenciements.

Revenus d’exploitation / employé à temps plein en front office dans le secteur bancaire (équipes ECM, DCM et M&A)

Les équipes européennes ne semblent pas particulièrement protégées. SocGen et UBS arrivent en bas de tableau avec BNP ; Barclays, CS et Deutsche Bank sont toutes sous la moyenne. Les divisions affichant des ratios positifs sont toutes celles des colosses d’Amérique du Nord. Tricumen note d’ailleurs que les US viennent d’enregistrer leur quatrième mois le plus élevé pour l’émission d’obligations de haute qualité, alors que la syndication de prêt en EMEA a été plus faible qu’aux États-Unis. La chute très documentée des commissions ECM en raison de la guerre en Ukraine a aussi frappé plus durement la région EMEA : les commissions y ont baissé de 75% sur un an, contre 60% pour la région Amérique.

La répartition que fait Tricumen des revenus d’un trimestre à l’autre renvoie cependant une image plus complexe. BAML, par exemple, a été en difficulté en division banking mais a été sauvée par une augmentation de sa part de marché en prêts DCM. SocGen, dernière banque en termes de revenu par tête, a pourtant vu sa part de marché progresser en prêts DCM et titrisation. Credit Suisse et UBS, enfin, ont été à la peine.

T121 vs. T122 – Évolution du revenu opérationnel en % par rapport aux homologues

A picture containing diagram    Description automatically generated

Click here to create a profile on eFinancialCareers. Make yourself visible to recruiters hiring for top jobs in technology and finance. 

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: nathan.risser@efinancialcareers.com in the first instance. 

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close