Comment le Brexit a tiré vers le haut les salaires de banquiers de l’UE

eFC logo
Comment le Brexit a tiré vers le haut les salaires de banquiers de l’UE

Si on vous demande de quitter Londres pour un poste en services financiers dans l’Union européenne, on peut raisonnablement penser qu’il vous faudra accepter une baisse de salaire. Après tout, les données de l’Autorité bancaire européenne sur le nombre de personnes travaillant dans la finance pour des rémunérations à sept chiffres au Royaume-Uni contre l’ensemble de l’Union démontrent régulièrement qu’elles sont plus de deux fois plus nombreuses à Londres que dans l’UE. Et les rémunérations les plus élevées se répercutent aux niveaux inférieurs.

Pourtant, alors que les banques ont transféré des équipes entières de Londres à la suite du Brexit, il est prouvé que les rémunérations dans l’EU ont progressé. L’Allemagne, par exemple, comptait près de 550 personnes émargeant à plus d’un million d’euros en 2020, en nette hausse par rapport aux 390 dans ce cas en 2017.

La décision de justice émise la semaine dernière dans l’affaire Zhuofang Wei, diplômée de Princeton et Stanford, qui travaillait en stratégie à Londres pour la banque canadienne CIBC, a permis d’y voir plus clair sur la dynamique qui a conduit à la hausse des rémunérations.

En 2019, Zhuofang Wei était Chief Revenue Officer (CRO) à Londres, pour une rémunération totale de 247k £, correspondant à 286k € de l’époque.

CIBC prévoyait de la relocaliser au Luxembourg dans la double fonction de CRO et COO. En se fondant sur les données de référence de McLagan, la banque a déterminé que la rémunération moyenne pour un responsable du risque au Luxembourg était de 253k €, et que celle d’un COO au Grand-Duché était comprise entre 225k et 350k €. CIBC aurait donc probablement pu réduire la rémunération de Zhuofang Wei au Luxembourg d’environ 30k € (même si elle aurait tout aussi bien pu la porter à 300k-400k € - selon un chasseur de tête pour qui trouver la bonne personne à l’extérieur a un coût).

Pourtant, au lieu de réduire sa rémunération au plus bas niveau envisageable, CIBC était prête à verser à Zhuofang Wei 206k € de salaire, assortis de 117k € de bonus, ce qui aurait donné une rémunération totale de 323k €.

Zhuofang Wei a quitté la banque avant de prendre ses nouvelles fonctions. Mais elle n’a pas été la seule dans le secteur bancaire à recevoir une offre plus généreuse que ce à quoi on pouvait s’attendre. Les notes de l’Employment Tribunal, l’équivalent de notre Conseil des prudhommes, indiquent que Thomas Pelleguer, le CEO de CIBC Capital Markets au Luxembourg, s’était vu proposer une rémunération de 1 025 000 € pour quitter Londres et s’installer au Luxembourg en mai 2020. Et ce malgré le fait que la somme représente le double de celle nécessaire à pourvoir le poste, d’après un recruteur luxembourgeois. Selon McLagan, la somme se situait également au 75è percentile des rémunérations de CEO au Luxembourg. Lorsque Thomas Pelleguer s’était vu offrir à l’origine un salaire inférieur à celui qu’il avait à Londres, il aurait manifesté un fort mécontentement et déclaré vouloir prendre quelques semaines pour y réfléchir. CIBC a revu son offre (en augmentant son salaire et en réduisant les montants spécifiques au poste).

Le problème de fond tient apparemment au fait que CIBC – comme la plupart des banques – ne soit pas parvenue à persuader ses effectifs de se relocaliser s’ils n’étaient pas rémunérés au moins au même niveau qu’à Londres. Sans compter qu’outre le niveau de rémunération de Londres, elle a été contrainte de proposer une indemnité de relocalisation.

Si le Brexit a donc été un casse-tête pour les banques européennes qui tentaient de rester dans la course pour la rémunération des nouveaux arrivants, il fait plutôt figure de bonne nouvelle pour les banquiers eux-mêmes. Ils ont souvent été relocalisés dans des villes où le coût de la vie est inférieur à celui de Londres, tout en étant payés comme à Londres, voire plus. Avec les perspectives d’une possible baisse de la livre sterling face à l’euro sous le nouveau gouvernement de Liz Truss, ce serait bien de ne pas l’oublier.

Cliquez ici pour créer votre compte eFinancialCareers et permettre aux recruteurs de vous trouver pour vous proposer les meilleurs postes en technologie et finance.

Crédit photo : Rocco Dipoppa sur Unsplash

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close