Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

Pourquoi les banquiers de Goldman Sachs doivent retrouver un job rapidement : « février va être rude »

Les victimes des licenciements du 11 janvier chez Goldman Sachs devront sans doute éviter de passer trop de temps à panser leurs plaies. Comme l’a fait remarquer un ancien MD de GS le même jour, ce n’est malheureusement pas le moment de prendre des vacances : c’est le moment de trouver un nouveau job le plus vite possible.

Le raisonnement est simple. Goldman Sachs a tiré la première, mais il est probable que d’autres banques en fassent autant. HSBC et Nomura ont déjà réduit leurs équipes en banque d’investissement et on s’attend à ce que d’autres suivent dans les semaines à venir. « Mon conseil serait de chercher autre chose dès maintenant, avant que les autres banques de Wall Street ne procèdent à des réductions d’effectifs en février et mars et que la concurrence pour les postes à pourvoir ne s’accroisse, » indique Jason Moore, du cabinet de recrutement Harrington Moore.

C’est généralement en février et mars que les banques européennes annoncent et versent les bonus. Pour le dirigeant d’un autre cabinet de recrutement spécialisé en banque d’investissement, on devrait donc assister le mois prochain à des coupes sombres au sein des européennes. « Février va être rude. On nous parle déjà de milliers de licenciements déjà prévus, » dit-il.

Si les réductions de postes chez Goldman ont touché tous les niveaux de la hiérarchie, certaines sources indiquent que les analysts, associates et VP ont été impactés de manière disproportionnée, alors que la banque se serait focalisée sur les volumes. L’une d’entre elle raconte qu’aucun partner ni MD de son équipe de trading n’a été licencié : « Ils ont viré ceux qui coûtent le moins cher. »

Les professionnels des activités de marché les plus chanceux pourront peut-être retrouver un job sur le créneau florissant des hedge funds multistratégies. Les banquiers d’investissement juniors de Goldman se trouvent quant à eux confrontés à des conditions bien plus difficiles. Les recruteurs en banque d’investissement de Londres indiquent que les embauches se font maintenant au compte-goutte.

Selon Andy Pringle, du cabinet Circle Square, lui aussi spécialisé en banque d’investissement, « le nombre de postes à pourvoir est en baisse de 50% pour février. » Il ajoute : « les clients deviennent de plus en plus difficiles, et les grandes banques ont quasiment stoppé les recrutements. »

Certaines pourtant continuent d’embaucher. Si d’après Andrew Pringle, les boutiques se montrent plus circonspectes, il existe cependant des opportunités en buy-side. 2023 sera tournée vers le « capital patient », dit-il, « les fonds privés, la restructuration… » Il y a aussi toujours des postes en corporate development.

Pourtant, un chasseur de têtes en buy-side s’exprimant sous couvert d’anonymat, précise que le recrutement dans ce secteur s’est lui aussi affaibli. « Tout ralentit en ce moment, » nous confie-t-il. « On poursuit l’activité de l’an dernier, mais dans un climat beaucoup plus prudent. Les fonds deviennent de plus en plus sélectifs et réduisent les embauches tant qu’ils n’ont pas trouvé le moyen de sortir des investissements existants et de déployer plus de capital. »

Il reste toutefois quelques secteurs très actifs en termes de recrutement. « On recrute dans l’immobilier, les infrastructures, le direct lending, et en distressed debt, » poursuit notre chasseur de têtes. « Les fonds veulent des gens avec une expérience du marché secondaire, dans la mesure où ils cherchent à vendre des investissements à d’autres fonds. »

Trouver un nouveau poste peut dépendre de la capacité à se vendre auprès de ces employeurs potentiels. « Ils veulent les meilleurs, avec une connaissance spécifique de leur secteur d’investissement, » conclut le chasseur de têtes.

Cliquez ici pour créer votre profil eFinancialCareers. Soyez visible auprès des recruteurs qui cherchent à pourvoir des postes en technologie et finance.

 

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

Crédit photo : Agê Barros sur Unsplash

author-card-avatar
AUTEURSarah Butcher Editrice Monde

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
Les dernières offres d'emploi
DO Recruitment Advisors
DIRECTEUR DES FINANCES (H/F)
DO Recruitment Advisors
Luxembourg
HSBC
Risk Manager
HSBC
Luxembourg
DO Recruitment Advisors
COMPTABLE EXPERIMENTÉ (h/f)
DO Recruitment Advisors
Luxembourg
DO Recruitment Advisors
ACCOUNTING MANAGER - IFRS/CONSOLIDATION (M/F)
DO Recruitment Advisors
Luxembourg

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail