Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

Credit Suisse était prêt à réembaucher d’anciens employés licenciés il y a trois mois

Perdre son job chez Credit Suisse n’est pas nécessairement la fin de tout. Credit Suisse envisageait lui-même d’inviter certains anciens à revenir dans quelques mois.

Selon des sources internes à la banque suisse, plusieurs personnes licenciées avant Noël, peu de temps après l’annonce du plan de restructuration, auraient été courtisées pour… revenir - une approche sans doute intervenue avant la journée chaotique du 15 mars.

Parmi les retours, on parlait de celui d’Omar Quaya, vendeur senior dont Credit Suisse se serait séparé il y a moins de trois mois. Il devait rejoindre cette semaine l’équipe de ventes Crédit à Paris.

Ce n’était pas la première fois que Credit Suisse proposait de nouveaux postes à d’anciens employés. En septembre de l’année dernière, il avait réembauché Sophie Bridge, partie pendant 18 mois, en lui confiant le poste de COO de la banque d’investissement. Même démarche en mars 2022, avec le retour de Vivek Manipadam, qui avait passé un peu moins de deux ans à la tête du développement d’entreprise EMEA chez Amazon.

Pour les initiés, une courte période hors de la banque permettrait de clarifier les choses : il est finalement plutôt agréable de travailler chez Credit Suisse. 👩‍👧‍👧

Le départ d’Omar Quaya n’était pourtant pas prémédité, et son exil hors de la banque s’est avéré beaucoup plus court que ceux de Sophie Bridge ou Vivek Manipadam. Plusieurs sources indiquaient la semaine dernière encore qu’il était sans doute le premier d’une vague de ‘revenants’. Omar Quaya devait travailler aux côtés de Gian Vito Magistro, VP au bureau de Paris, avec pour objectif le développement de l’activité européenne de leveraged finance à haut rendement. Il semblait alors prévu que cette équipe, qui devait être partie intégrante de CS First Boston, continue à recruter de manière sélective dans les mois à venir. « CS First Boston opère des recrutements stratégiques, » ajoutait un initié.

Mais c’était sans compter sur la fusion annoncée le week-end dernier avec UBS, suite à l’offre de rachat de CS par la première banque suisse, pour un montant de 3 milliards de francs suisses. Reste à voir la tournure que prendront les choses jusqu’à la finalisation du deal, qui n’est pas attendue avant la fin 2023.

Cliquez ici pour créer votre profil eFinancialCareers. Soyez visible auprès des recruteurs qui cherchent à pourvoir des postes de premier plan en technologie et finance.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

Crédit photo : Raphael Schaller sur Unsplash

author-card-avatar
AUTEURSarah Butcher Editrice Monde

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
À lire aussi
Les dernières offres d'emploi
DO Recruitment Advisors
SENIOR COMPLIANCE OFFICER (M/F)
DO Recruitment Advisors
Luxembourg
DO Recruitment Advisors
PERSONAL ASSISTANT - OFFICE MANAGER (M/F)
DO Recruitment Advisors
Luxembourg
DO Recruitment Advisors
AUDITEUR INTERNE H/F
DO Recruitment Advisors
Luxembourg

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail