Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

En pleine réduction d’effectifs, le message cash de Lazard aux banquiers juniors

Il était une fois, bien avant 2021, Lazard payait ses analysts de première année en banque d’investissement 85k $ par an. En août 2021, elle portait le salaire de ces mêmes analysts de première année à 100k $. Et récidivait en mars 2022 pour les monter à 120k $.

Résultat : il est maintenant possible, durant les six premières années de carrière en banque d’investissement chez Lazard, de gagner plus d’un million de dollars en seul salaire. Les bonnes années, les bonus peuvent facilement doubler le montant.

Mais on n’est plus dans les bonnes années.

Les résultats du premier trimestre de Lazard, publiés fin avril, indiquent que les revenus ont chuté de 23% sur un an, avec pour conséquence une perte inattendue de 37 millions de dollars pour la banque. « Franchement, les choses se sont vraiment détériorées dans l’environnement extérieur par rapport à décembre et février, » a déclaré Ken Jacobs, le CEO de Lazard, lors de la réunion investisseurs le jour des résultats.

Il n’est pas non plus prévu que les choses s’arrangent de sitôt. Ken Jacobs a souligné que les deals prennent en général de 15 à 18 mois à finaliser, et que cette année ne verra pas d’amélioration côté revenus, qui pourraient même ne pas évoluer au premier trimestre 2024. Dans le même temps, il a précisé que l’activité de restructuration n’était pas encore revenue au niveau normal pour un cycle baissier.

Dans ce contexte, Ken Jacobs et ses collègues ont fait ce que toute bonne équipe dirigeante devrait faire. À partir des projections de revenus, ils ont déterminé la base de coûts envisageable pour l’avenir. Et décidé qu’il fallait réduire les effectifs d’environ 340 personnes. Les suppressions de postes sont en cours.

Elles toucheront sans doute plus les juniors grassement payés que les autres. Selon Ken Jacobs, le plan vise à éliminer des postes qui n’impacteront pas la capacité productive, à savoir couper dans les équipes de support, les banquiers des secteurs à la traîne, et les stagiaires en formation.

Comme le montrent les graphiques ci-dessous, ces réductions d’effectifs interviennent après plusieurs années de recrutement. Entre 2019 et 2022, Lazard a augmenté ses effectifs de 384 personnes, soit 12%. Le nombre de MD a progressé de 29% sur les huit dernières années.

En théorie, le versement de bonus est synonyme pour les banques de base de coûts flexible, qui peut être réduite quand les revenus ne suivent pas. En pratique, Ken Jacobs indique que ce n’est pas le cas : les coûts fixes ont certes augmenté à cause des salaires, mais les avantages sociaux, les frais de représentation et la technologie ont aussi pesé. L’effectif est le seul paramètre modifiable.

Lazard a une réputation d’extrême exigence vis à vis de ses juniors, et Ken Jacobs a tenu lors de son intervention à louer « l’engagement et la détermination » des employés touchés par les suppressions de postes.

Le risque aujourd’hui est de voir d’autres banques parvenir aux mêmes conclusions lorsque leurs divisions banque d’investissement sont concernées. « Notre secteur ne rebondit pas, » a poursuivi Ken Jacobs, ajoutant que « l’expérience nous souffle qu’il est sans doute mieux de le faire sans attendre. »

Tout n’est pas dramatique pour autant. Ken Jacobs a précisé que dans certains secteurs, les banquiers restaient très occupés, comme ceux des équipes pharma, biotech, et établissements financiers. Il a par ailleurs souligné que procéder tôt aux réductions d’effectifs pouvait permettre de monter en puissance et de recruter « des talents seniors, très productifs » à faible coût.

Peu probable toutefois que les banquiers juniors entrent dans cette catégorie…

Cliquez ici pour créer votre profil eFinancialCareers. Soyez visible auprès des recruteurs qui cherchent à pourvoir des postes de premier plan en technologie et finance.

 

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

author-card-avatar
AUTEURSarah Butcher Editrice Monde
  • wh
    whiteshark59
    13 mai 2023

    Hey Ken Jacobs, go to recruit a management Consultant like me if you want to increase your sales.

    It is all about management.

    I'm a free Management Consultant and if you want to send me a message, go to this mail : kamal.benihoud@gmail.com

    Have a good day and stay informed by the way


Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
À lire aussi
Offres recommandées

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail