Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

« Il m’est arrivé de dormir sous mon bureau pendant mon stage et on ne m’a pas fait d’offre d’embauche »

Il était une fois, peu de temps après la mort en 2013 de Moritz Erhard, alors stagiaire chez Bank of America, les banques d’investissement s’étaient engagées dans un effort concerté pour mettre un terme au surmenage des stagiaires. Dix ans plus tard, la plupart de ces efforts semblent être tombés aux oubliettes.

Nous avons interrogé Goldman Sachs, Bank of America, Barclays, Citi, Morgan Stanley, Deutsche Bank et UBS sur les mesures de protection en place pour préserver les stagiaires du surmenage. La majorité d’entre elles n’ont soit pas répondu, soit pas souhaité répondre. Seule Barclays a fait état de limites strictes, sans toutefois les détailler. Mais les stagiaires eux-mêmes le disent : rien n’a vraiment changé.

Un étudiant londonien, stagiaire l’an dernier dans l’une des meilleures boutiques, raconte que les horaires étaient « assez lourds » : il faisait « des semaines de 120 heures » et dormait à peine. « C’était encore pire vers la fin, au moment du projet de stage. Il y avait un jour férié et beaucoup de gens étaient absents, » confie-t-il. « On restait au bureau jusqu’à 3 ou 4 heures du matin, et on revenait à 7 ou 8 heures. Certaines nuits, il m’est arrivé de dormir au bureau. Il faisait assez chaud, donc pas besoin de couverture ; je me suis juste fait un oreiller avec ma veste. »

Les stagiaires en banque d’investissement de cette année ne sont là que depuis quelques semaines. Même s’il y a moins de deals, les récriminations vont toujours bon train sur les horaires interminables et les pitchs sans fin. « Franchement, je suis curieux de savoir si c’est normal de bosser 18 heures par jour, » se plaignait un stagiaire sur Wall Street Oasis à la mi-juin. « Comment font les gens pour tenir ? »

Dans certains cas, ils ne tiennent pas. Lorsque Moritz Ehrard, alors analyst dans la division banque d’investissement de BofA, est décédé d’une crise d’épilepsie dans sa douche, il avait apparemment travaillé 72 heures d’affilée, sans sommeil. Dans le mouvement d’introspection qui a suivi, les banques comme Goldman Sachs ont contraint leurs stagiaires à ne travailler qu’entre 7 heures et minuit. Goldman n’a pas souhaité confirmer si la règle s’appliquait toujours aujourd’hui.

Certains stagiaires de cette année nous avouent que leurs horaires sont acceptables. « Ça dépend de l’équipe et du projet, » indique un stagiaire d’UBS. « Dans une même semaine, il peut arriver qu’on parte en début de soirée ou très tard, et en général, on ne le sait pas avant le jour même. » Il est parfois inutile de rentrer chez soi, même si l’occasion se présente : « si on part directement après le dîner, on prend le risque de récupérer du boulot sur le chemin du retour ou en arrivant à la maison, où on n’est pas aussi bien équipé qu’au bureau. »

Quand les stagiaires font des heures supplémentaires, c’est souvent de leur propre chef. Celui à qui il est arrivé de dormir sous son bureau raconte que les non-stagiaires de son équipe ne comprenaient pas comment il s’y prenait. « Nous avons été quelques-uns à rester la nuit – il y en avait un qui dormait sur le canapé. Si les RH l’avaient su, ils auraient voulu avoir le fin mot de l’histoire – il y a eu le cas de quelqu’un qui s’est enfermé dehors et a dormi au bureau, les RH ne l’ont pas lâché. »

En dépit de son engagement, notre stagiaire n’a pas reçu d’offre d’embauche. « On m’a dit que d’autres stagiaires de mon équipe avaient plus d’expérience et avaient déjà tout pour être analysts, » dit-il. L’expérience ne l’a pas refroidi : il envisage de candidater à un poste pour jeune diplômé, faire ses deux ans dans la banque, et d’aller voir ailleurs.

Cliquez ici pour créer votre profil eFinancialCareers. Soyez visible auprès des recruteurs qui cherchent à pourvoir des postes de premier plan en technologie et finance.

 

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: +44 7537 182250 (SMS, Whatsapp or voicemail). Telegram: @SarahButcher. Click here to fill in our anonymous form, or email editortips@efinancialcareers.com. Signal also available  

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

author-card-avatar
AUTEURAlex McMurray

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
À lire aussi
Offres recommandées

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail