Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

Les 11 options qui ouvrent les portes de la banque d’investissement

Décrocher un poste en banque d’investissement, c’est plus facile à dire qu’à faire. Beaucoup plus facile.

D’abord, il se peut que vous ne trouviez aucune annonce de postes à pourvoir. C’est ce qui se passera si vous postulez chez Morgan Stanley, qui ne recrute des banquiers en début de carrière qu’au sein de ses propres stagiaires. Ou bien vous pourriez découvrir que vous n’êtes que l’un des 300 candidats à un même poste, ce qui risque d’être le cas si vous postulez chez Goldman Sachs.

Il y a plusieurs moyens d’accéder aux lieux sacrés de la haute finance, mais c’est difficile. Nous avons établi une liste des meilleures options – mais encore une fois, ne perdez pas de vue que c’est compliqué.

  1. Décrocher un stage pendant votre licence

C’est l’option la plus courante pour entrer en banque d’investissement. Faites en sorte de décrocher un stage durant votre deuxième année, suivez-le en été et démarrez à plein temps une fois vos études terminées. Simple, non ?

Oui, mais non ! C’est galère. Et en réalité, il n’est pas exclu que vous deviez commencer vos recherches avant la deuxième année – les banques mettent de plus en plus l’accent sur les ‘spring weeks’, ces mini-stages d’une semaine au cours de la première année d’études.

Bonne nouvelle toutefois, nous vous décrivons tout le process (des premiers pas à la finalisation des deals) ici.

  1. Décrocher un stage pendant votre Master

     Il est aussi intéressant de mentionner que certaines banques recrutent des étudiants en Master en finance, et c’est plus courant en Europe qu’aux États-Unis.

Le mieux est de postuler aux stages qui s’adressent aux étudiants de licence, mais un an plus tard. Ce n’est certes pas la meilleure façon d’aborder les choses, mais c’est mieux que de laisser passer l’occasion (on ne soulignera jamais assez l’importance des stages).

« Quoi ? Un Master me coûte [potentiellement] x mille [devise locale] et tout ça pour un an ? »

Eh oui ! Il aurait fallu vous y prendre plus tôt.

  1. Décrocher un stage après vos études

Ces stages supplémentaires ciblent celles et ceux qui peuvent se libérer plus de dix semaines pour travailler dans une banque et faire la démonstration de leurs compétences.

Ces stages se déroulent hors du cycle habituel, donc pas nécessairement pendant l’été, et peuvent durer en soi aussi longtemps que vous le souhaitez. Attendez-vous à plusieurs mois – partez sur six mois mais préparez-vous à 12. Sur le fond, c’est votre seule option si vous êtes jeune diplômé, sauf à…

  1. …Vous engager dans l’un des meilleurs MBA

Les banques emploient aujourd’hui moins de titulaires de MBA que par le passé, mais elles en recrutent encore beaucoup. Le gros avantage à se faire recruter au stade du MBA, c’est l’intégration directe au niveau associate et non pas analyst, ce qui vous permet de sauter une étape dans votre progression.

Cela dit, la majorité des titulaires de MBA ont déjà plusieurs années d’expérience professionnelle derrière eux. Voyez-y un moyen de passer à travers les temps de travail excessifs plutôt que celui de griller la politesse à d’autres en termes d’avancement de carrière.

Ah, et juste pour la postérité – si vous êtes titulaire d’un MBA, vous ne décrocherez pas directement un poste en banque. Vous devrez d’abord passer par un stage.

  1. …Vous lancer dans un doctorat

Poursuivre encore vos études. Pourquoi pas, après tout ? Vous en avez assez des études, dites-vous ? Mais c’est vous qui voulez travailler en banque ! Alors poussez un peu plus loin.

Les titulaires de doctorat sont appréciés des banques dans la mesure où une grande partie de leurs activités est aujourd’hui automatisée et informatisée. Les traders aux doigts en permanence sur la gâchette sont remplacés par des algorithmes.

Il faut pourtant encore des doigts pour programmer ces ordinateurs et leur dire exactement quoi faire. Ce pourraient être les vôtres, surtout si votre doctorat porte sur une science exacte comme la physique ou la chimie.

  1. …Entrer dans l’armée

Sûrement pas le parcours rêvé de votre mère pour vous voir rejoindre une banque d’investissement, mais les banques comme JPMorgan, Morgan Stanley et Goldman Sachs sont connues pour embaucher des vétérans de l’armée via des programmes spécifiques. Ces opportunités semblent toutefois plus fréquentes aux USA.

  1. …Devenir expert-comptable

C’est plus courant en Europe qu’aux US, mais c’est une option qui tient la route. Les études pour décrocher le DEC ne sont pas très drôles, et elles sont longues.

Il vous faudra peut-être aussi un peu de chance. On sait que les banques recrutent des financiers pour des postes en banque d’investissement – mais attention, surtout dans les périodes où les deals potentiels florissent. Compte tenu du ressenti actuel sur le marché (pas au top), il pourrait s’avérer plus difficile de franchir le pas.

  1. …Devenir juriste

C’est ce qu’a fait Lloyd Blankfein, l’ancien CEO de Goldman Sachs, avant de rejoindre la banque pour y devenir trader. Les raisons sont les mêmes que pour les anciens militaires et les financiers – la preuve d’une détermination à accepter les longues semaines de travail et de capacités intellectuelles hors du commun.

C’est aussi un peu plus facile à faire accepter à la famille qu’un engagement dans l’armée !

  1. …Devenir consultant

En dépit d’une certaine rivalité entre banquiers et consultants, ce sont peu ou prou les mêmes qui s’engagent dans ces deux voies, à l’instar des juristes et des financiers.

Vos domaines d’intervention dans le conseil peuvent faire la différence quant à la fonction qui vous sera attribuée en IBD. Les consultants en stratégie seront plus susceptibles d’être orientés vers des fonctions de stratégie interne dans une banque. Si vous avez travaillé dans la mise en œuvre réglementaire, il devrait être assez simple d’obtenir un poste en conformité, et ainsi de suite.

  1.  … Bénéficier du népotisme

Clairement pas notre tasse de thé. Et si c’est l’une de vos options, vous n’avez pas besoin de nos conseils.

  1. …Envoyer une candidature spontanée

À l’instar du Hail Mary, la passe de la dernière chance au football américain, les candidatures spontanées fonctionnent rarement – mais quand elles aboutissent, c’est une sensation à nulle autre pareille. Certaines personnes sont bénies des dieux – alors pourquoi pas tenter le coup et voir si vous en faites partie ?

Si le cœur vous en dit, consultez notre guide sur les candidatures spontanées ici.

Cliquez ici pour créer votre profil eFinancialCareers. Soyez visible auprès des recruteurs qui cherchent à pourvoir des postes de premier plan en technologie et finance.

 

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: Zeno.Toulon@efinancialcareers.com in the first instance.

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

author-card-avatar
AUTEURZeno Toulon

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
À lire aussi
Offres recommandées

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail