Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

Comment la conformité est devenue le pire domaine de la banque

Si vous pensez que les postes en conformité dans les banques d’investissement sont gratifiants, vous faites sans doute référence à 2009 et êtes probablement passé à côté de tous ces articles où les professionnels de la conformité se plaignent de problèmes de santé mentale, de forte anxiété et de « surcharge réglementaire ».

Finie la période faste qui a suivi la crise financière, les postes en conformité n’ont rien du nirvana. En tous cas pas en 2024.

« Les équipes de conformité sont sous l’eau et en sous-effectifs, » nous confie un ancien professionnel de la conformité chez Goldman Sachs. « Elles supportent beaucoup de risques, et seules quelques personnes en haut de l’échelle sont rémunérées correctement pour ça. »

Notre récente enquête sur les salaires et bonus avait mis ce point en lumière. Le bonus moyen en conformité a chuté de 22% dans le monde l’an dernier, ce qui constitue le recul le plus important tous domaines confondus. Sans surprise, seulement 12,5 % des professionnels de la conformité étaient satisfaits de leur rémunération – là aussi la plus faible proportion tous domaines confondus.

À l’heure où les banques réduisent les coûts, les professionnels de la conformité se plaignent d’être en première ligne. « Beaucoup de postes sous ma surveillance électronique ont été supprimés, » raconte l’un d’entre eux, employé par une grande banque américaine. « Je rame pour que le travail se fasse sans eux, et je cherche un nouveau poste, mais il n’y a rien sur ce marché. »

Il y a semble-t-il une différence entre ce que les banques disent et ce qu’elles font en matière de conformité. En interne, on reconnaît l’importance de la conformité. Mais selon certaines sources, les équipes sont souvent en sous-effectifs, et donc sous l’eau. « On nous demande de continuer à faire tourner la machine au lieu de se lancer dans un boulot qui ferait en réalité une différence tangible dans l’identification du risque ou nous rendrait plus efficaces, » indique un professionnel senior de la conformité.

Dans le même temps, on attend des professionnels de la conformité qu’ils se confrontent aux vendeurs et traders lorsqu’ils détectent des irrégularités. Ce peut être difficile pour quelqu’un de bien moins rémunéré que les gens auxquels il ou elle doit s’opposer. Et aussi dans le cas où la structure n’a pas d’appétence pour les opinions perçues comme négatives. « L’entreprise peut passer outre, et elle le fait, » explique un professionnel de la conformité. « Dès qu’il s’agit d’opportunités difficiles, complexes mais qui s’avèrent lucratives en fin de compte, on a l’impression que ce qu’on dit n’a pas vraiment d’importance. » Les managers seniors et les personnels régulés (au Royaume-Uni) comprennent l’importance de la conformité parce qu’ils prennent eux-mêmes des risques ; pas les managers de niveau intermédiaire. Pour un autre professionnel de la conformité, quelles que soient les personnes avec qui vous avez des interactions dans la structure, il est indispensable d’être à l’écoute de « l’ambiance » : la capacité d’absorption des refus et des mauvaises nouvelles n’est pas extensible.

Que doit faire un professionnel de la conformité ? Malgré la perte de pouvoir, la rémunération médiocre et les bonus en chute libre, les professionnels de la conformité ne cherchent pas à changer de poste. Dans notre enquête de ce début d’année, seuls 41 % d’entre eux indiquaient vouloir chercher un nouveau poste en 2024. C’est peu comparé aux professionnels du risque et à ceux des opérations, qui étaient respectivement 67 % et 90 % à vouloir aller voir ailleurs. Les professionnels de la conformité ont naturellement une aversion au risque, nous indique un responsable de la conformité. « Il peut être difficile de se détacher des fonctions existantes. »

Pour l’anecdote, c’est à l’extrémité senior que l’immobilisme est le plus extrême : certains racontent que la conformité regorge d’ « avocats ratés » peu inspirants, qui restent des années à leurs postes. À l’inverse, les juniors sont vus comme plus capables et plus enthousiastes.

« Imaginez un peu comment ils doivent se sentir sous la direction de ces gens médiocres, » nous lance un responsable de la conformité. Ils n’ont que deux options : prendre leur mal en patience en espérant le départ des seniors, ou acquérir des compétences techniques supplémentaires.

« Les banques racontent vouloir renforcer la conformité, mais ce qu’elles veulent en réalité, c’est dépenser plus en automatisation et en IA, » confie un autre expert en conformité. Il conseille de se lancer dans un master en données ou analyse : « la conformité doit monter en compétences, apprendre à coder et être capable de se mesurer intellectuellement aux quants, » précise-t-il. Avec l’automatisation croissante, on peut espérer que « les postes vraiment sans intérêt en conformité », comme la surveillance, finiront par disparaître au profit de fonctions plus intéressantes autour du conseil en conformité. 

Mais surtout, les professionnels de la conformité doivent exiger – et obtenir – plus de reconnaissance et de meilleures rémunérations. « On est moins payé qu’en front office ou en juridique alors qu’on doit souvent gérer les erreurs stupides du front office, » explique l’un d’eux. « On n’a jamais de félicitations quand ça marche bien, mais on est toujours critiqué dès que quelque chose tourne mal. »

Pour un autre professionnel de la conformité en buy-side, « au quotidien, les gens se reposent sur ma contribution, mais je suis dans une fourchette de bonus très inférieure à celle du risque. » Et il conclut : « c’est une fonction de première ligne de défense, avec une influence directe sur le pnl. Ça devrait être rétribué par l’enveloppe de bonus du front office. » 

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: +44 7537 182250 (SMS, WhatsApp or voicemail). Telegram: @SarahButcher. Click here to fill in our anonymous form, or email editortips@efinancialcareers.com. Signal also available.

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

author-card-avatar
AUTEURAlex McMurray

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
À lire aussi
Offres recommandées

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail