Revolut ouvre un nouveau bureau à Paris après l’arrivée d’une figure de SocGen

eFC logo
Revolut ouvre un nouveau bureau à Paris après l’arrivée d’une figure de SocGen

Après avoir s’être attachée à développer son équipe française ces douze derniers mois, la banque en ligne Revolut vient d’investir ses nouveaux locaux parisiens.

Revolut est présente en France depuis 2017, mais elle a fermé son bureau de Paris en 2020 durant la pandémie. En 2021, la totalité de la société est passée en travail flexible permanent. Selon un porte-parole, le nouveau bureau parisien, installé dans un espace WeWork avec vue sur le Sacré-Cœur, est destiné aux collaborateurs qui souhaitent un mode de travail flexible leur permettant d’aller au bureau de temps en temps, tout en restant majoritairement en travail à distance.

Revolut a embauché 70 personnes pour sa structure française l’an dernier, doublant ainsi quasiment de taille. Parmi les nouveaux-venus, Michel Bine, ancien responsable monde du trading FICC chez SocGen, a rejoint discrètement Revolut au poste de Chief Investment Officer en avril 2022, après 12 ans chez SocGen, qu’il avait quittée en mars 2020. En mai, Revolut a également enregistré les arrivées de Franck Firat Koksel, nouveau responsable de la stratégie RH, venu de McKinsey & Co ; de Baudouin de Fréminville, nouveau Operations Manager Credit issu des rangs d’Oliver Wyman ; et d’un analyste en criminalité financière, lui aussi chez SocGen jusqu’en septembre 2021.

Revolut poursuit ses recrutements en France. La banque y propose actuellement 19 postes mentionnant une possibilité de travail à distance, y compris dans les secteurs du développement commercial, des données, du crédit et de la conformité.

Revolut a la réputation d’être particulièrement exigeante, mais aussi de proposer à ses employés suffisamment de flexibilité tant que le travail est fait. Ses employés français sont donc nombreux à travailler hors de Paris, et certains le font depuis d’autres grandes villes comme Lyon.

Alors que d’autres fintechs moins bien établies sont à la peine dans l’actuel environnement de financement, Revolut peut apparaître comme une option relativement sûre. La banque a certes imposé une réduction de coûts à Varsovie dans les premiers temps de la pandémie ; mais elle poursuit son expansion cette année, après avoir levé l’an dernier 800 millions de dollars auprès de Softbank et Tiger Global (tous deux plutôt mal en point ces temps-ci). Bloomberg relevait en mars que Revolut devait maintenant obtenir une licence bancaire pour le Royaume-Uni, ce qui retarde le processus de licence en Amérique. En Europe, elle dispose d’une licence via une filiale en Lituanie.

Cliquez ici pour créer votre compte eFinancialCareers et permettre aux recruteurs de vous trouver pour vous proposer les meilleurs postes en technologie et finance.

Crédit photo : boesijana sur Unsplash

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close