Rémunérations en hausse à plus de 400k € et malaise à New York : retour sur le dernier rapport annuel de Rothschild

eFC logo
Rémunérations en hausse à plus de 400k € et malaise à New York : retour sur le dernier rapport annuel de Rothschild

2021 a été une année record pour l’activité Global Advisory de Rothschild. Le revenu net des honoraires a progressé de 76% sur un an alors que les frais d’exploitation ont augmenté de 37%, en grande partie en raison des hausses de rémunération. Le groupe étant numéro un au Royaume-Uni et en Europe par nombre de transactions réalisées, rien d’étonnant à ce que la rémunération par tête ait explosé.

N.M. Rothschild & Sons Limited a publié le 13 mai son rapport annuel, qui indique que la « rémunération fixe et variable » au sein de l’activité Global Advisory est passée de 210 millions de livres (près de 250 millions d’euros) en 2020 à 295 millions de livres (près de 350 millions d’euros) en 2021. Avec des effectifs en hausse de 752 à 808 personnes sur la même période, la rémunération moyenne par tête est passée de 279k £ (près de 330k €) en 2020 à 365k £ (près de 430k €) en 2021.

En d’autres termes qui parleront à la haute finance, le banquier moyen en Global Advisory a gagné l’an dernier l’équivalent de 395 bouteilles du très convoité Château Lafite Rothschild, millésime 1969, sur la base des prix pratiqués au Royaume-Uni. En 2020, ce n’était que 302. Attention toutefois à cette simulation. D’abord, la rémunération par tête intègre les équipes de support qui, en 2021, représentaient 295 personnes au sein de la division et gagnaient sensiblement moins que la moyenne. Ensuite, le faiseur de deal moyen chez Rothschild bénéficie probablement d’une remise sur le Bordeaux s’il achète en grande quantité…

Une partie de la rémunération sera versée en bonus différés qui, chez Rothschild, sont habituellement payés dans les trois ans maximum après leur attribution. Selon le rapport annuel, le montant de ces « futurs versements potentiels » que Rothschild n’a pas encore distribués s’élevait à 72 millions de livres à la fin 2021, en hausse par rapport aux 40 millions de la fin 2020. Une information finalement pas la plus renversante parmi celles trouvées par eFinancialCareers dans les éléments déposés auprès de la Companies House, l’équivalent britannique du RCS.

En plein chapitre sur la durabilité dans les comptes de l’année, Rothschild indique des « accidents notables sur le lieu de travail. » En avril 2021, un employé du bureau de Londres a été « coupé ou poignardé par un objet. » Nous supposons qu’il s’agissait d’une coupure avec une feuille de papier plutôt que d’un duel en plein bureau. En août de la même année, un autre employé, à New York cette fois, s’est évanoui et a dû s’arrêter deux jours. Août ne correspondant pas à la saison des bonus, inutile donc d’y chercher un lien de cause à effet : ce n’est pas l’argent qui a pu lui monter à la tête et provoquer le malaise. 

Cliquez ici pour créer votre compte eFinancialCareers et permettre aux recruteurs de vous trouver pour vous proposer les meilleurs postes en technologie et finance.

A lire aussi…

Close