Ces banquiers de Goldman et JPMorgan ont renoncé à leurs vacances pour une misère

eFC logo
Ces banquiers de Goldman et JPMorgan ont renoncé à leurs vacances pour une misère

Alors que Wall Street est officiellement en plein marché baissier, le dur labeur de quelques banquiers qui ont sacrifié leurs vacances pour un deal qui semble aujourd’hui illusoire, pourrait paraître quelque peu inconséquent. Au bout du compte, c’est dans la nature du M&A de voir ce genre de choses se produire. Les banquiers eux-mêmes sont les premiers à l’admettre : « on a passé Pâques là-dessus, » avoue l’un des déçus au Financial Times. « C’est ça, la vie de banquier. »

« Là-dessus », c’est l’envie soudaine d’Elon Musk de racheter Twitter. Pour le FT, si le deal se poursuit, c’est tout un groupe de banquiers chez Morgan Stanley, Goldman Sachs, JPMorgan Chase, Bank of America, Barclays et Allen & Co qui empochera 192 millions de dollars de commissions ; ceux de Goldman à eux seuls gagneront 80 millions de dollars, et ceux de JPMorgan 53 millions. S’il capote, les banquiers de Goldman devront se satisfaire de 15 millions et ceux de JPMorgan de 5 petits millions.

Si tout cela n’est sans doute rien moins que le risque inhérent au jeu, dans une année où les commissions en banque d’investissement ont dégringolé à leur plus bas niveau depuis 2016, l’argent d’Elon Musk serait très apprécié ; et Pâques aurait été le bon moment pour noyer son chagrin si de fait, il était exclu de concrétiser. Mais au lieu de cela, des équipes entières de banquiers dans les établissements du Top Tier ont bel et bien sacrifié leurs vacances pour d’hypothétiques promesses de commissions qui n’arriveront sans doute jamais. Même si le deal se poursuit, il aura déjà généré des pertes. L’essentiel du week-end de Pâques a été consacré en particulier à trouver 12,5 milliards de dollars de prêts sur marge pour aider Musk à financer le deal ; pris isolément, cela aurait généré 375 millions de dollars par an, mais au bout du compte, Elon Musk a décidé de ne pas faire usage de cette option. On dirait bien que les banquiers ont finalement travaillé pour rien…

Cliquez ici pour créer votre compte eFinancialCareers et permettre aux recruteurs de vous trouver pour vous proposer les meilleurs postes en technologie et finance.

A lire aussi…

Close